Carême 2020 : notre lettre de liaison n°47
220308_resurrection1 copie

Dimanche de Pâques

Chers amis,

Et voilà ! On a gagné ! Ou plutôt « Il » a gagné ! Au terme de cette longue nuit, l’alléluia de la victoire a retenti ! Le mal n’a pas eu le dernier mot, l’amour a définitivement triomphé : le Christ est ressuscité ! Il est vivant et il nous appelle à vivre de sa vie.

L’évènement le plus important de l’humanité ce n’est pas le jour où l’homme a marché sur la lune, le jour où il a découvert le vaccin contre la lèpre (et bientôt celui contre le Covid-19), le jour où il a inventé l’avion pour voler dans les airs, le jour où il a inventé l’électricité ou la voiture. Ce n’est pas même le jour de notre naissance ou celui de notre baptême. Non ! Le jour le plus important pour tous les hommes, celui qui a tout changé, c’est aujourd’hui : le jour où Jésus est ressuscité. Quand mort et déposé dans un tombeau, il en est ressorti vivant à jamais. C’est une nouvelle bouleversante, qui change le cours de l’histoire et qui continue, depuis, à retentir de génération en génération.

C’est ce qu’il faudra dire autour de nous. Pâques, ce ne sont pas les chocolats ! C’est un jour de grande joie car Jésus nous libère de la mort et du péché.

« Soyez sans crainte » dit l’ange aux saintes femmes venues embaumer Jésus et qui ne le trouvent pas. Oui, n’ayons pas peur : du mal qui semble triompher, de notre faiblesse, de notre croix parfois si dure à porter. Nous sommes les disciples d’un homme qui a les paroles de la vie éternelle et qui reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts.

L’ange ajoute : « Allez dire à Pierre qu’il est ressuscité ! ». Le dire à Pierre, c’est aussi le dire aux autres. Où en sommes-nous de notre témoignage de chrétiens ? Est-ce que cela se voit que nous sommes les disciples d’un ressuscité ? Est-ce que nous avons... une tête de sauvés ?

Si parfois cette mission peut nous paraître bien difficile, rappelons-nous les paroles du Ressuscité : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde » (Mt 28,20). Assurés de sa présence, nous ne craindrons plus alors aucune difficulté et aucun obstacle. Sa Parole nous éclairera. Son Corps et son Sang seront notre nourriture et notre soutien sur notre route quotidienne vers l'éternité. Alleluia !

P. Pierre AMAR

PS : Il est absolument interdit de jeûner aujourd'hui... :-)