Carême 2020 : notre (dernière) lettre de liaison n°48
Paques

Lundi de Pâques

Chers amis,

Avouons-le, hier, nous nous sommes dit : « Et voilà, c'est fini. C'est la dernière lettre. Tout cela va me manquer ». C'est pour répondre à ce petit serrement de coeur que cette Newsletter, la dernière (vraiment !) vous est adressée...
Avec celle-ci, qu'il nous soit permis de rappeler l'existence de cette page afin d'honorer la troisième dimension du Carême : le partage. Bien sûr, chacun fera comme il le souhaite et ce lien n'est qu'une suggestion pour faciliter notre générosité. Une infime part sera prélevée afin de participer aux frais générés par la création et l'animation de ce site (merci de tout coeur).
Quelle aventure que ce Carême 2020 ! Mais aussi quel tremplin pour l'année qui continue ! Comme toujours avec le Seigneur, son scénario ne nous a pas ménagé : Dieu surprend toujours. Mais il ne déçoit jamais. Merci à tous pour vos nombreux témoignages, votre fidélité, vos encouragements, vos prières. Merci aussi à ceux, travailleurs de l'ombre, qui ont permis que ce site et ses newsletters fonctionnent au mieux.

A l'année prochaine et bon lundi de Pâques !

P. Pierre AMAR

Sagesse chrétienne

« Cette nuit [de Pâques] nous conquerrons un droit fondamental, qui ne nous sera pas enlevé : le droit à l’espérance. C’est une espérance nouvelle, vivante, qui vient de Dieu. Ce n’est pas un simple optimisme, ce n’est pas une tape sur l’épaule ou un encouragement de circonstance. C’est un don du Ciel que nous ne pouvons pas nous procurer tout seuls. « Tout ira bien », disons-nous avec ténacité en ces semaines, nous agrippant à la beauté de notre humanité et faisant monter du cœur des paroles d’encouragement. Mais, avec les jours qui passent et les peurs qui grandissent, même l’espérance la plus audacieuse peut s’évaporer. L’espérance en Jésus est autre. Elle introduit dans le cœur la certitude que Dieu sait tout tourner en bien, parce que, même de la tombe, il fait sortir la vie » (extrait de l'homélie du pape François, pour la nuit de Pâques 2020).

La Parole du jour

« Dans le monde, vous avez à souffrir, mais courage ! Moi, je suis vainqueur du monde » (Jean 16, 33).

Entre nous

Voici deux beaux témoignages, reçus ce week-end de Pâques.

« Un grand merci pour ce Carême "radical" que vous nous avez proposé de vivre cette année. Je pense que j'y aspirais depuis longtemps (chaque année, je rajoutais des restrictions !), mais je n'aurais jamais osé sauter le pas du jeûne de 40 jours. Finalement, même si c'était dur certaines fois (par exemple pendant la semaine de vacances au ski avec toute la famille, à 25 dans le chalet, raclette et tartiflette... vous voyez ce que je veux dire !) j'ai trouvé cela assez libérateur : les règles étaient posées au départ et je ne me posais pas la question à chaque repas : "Est-ce que je prends de ceci ou de cela". Donc, on a l'esprit libre pour autre chose. Et avec le confinement par dessus, nous avons eu l'impression parfois à la maison de nous préparer à la fin du monde ! Jeûne + prières en famille + chapelet + chemin de croix, etc. Les enfants ont même hésité à mettre du sang sur la porte pour que le virus épargne notre maison ! Mon mari m'accompagnait dans le jeûne du petit déjeuner et nous lisions ensemble la newsletter : merci pour cet accompagnement au quotidien. Nous voilà prêts pour cette nuit de Pâques qui approche : ce soir nous allons faire un feu dans le jardin puis lire les lectures de la Vigile en famille avant de rejoindre une messe télévisée. La joie va pouvoir éclater ! Je vous souhaite une très belle fête de Pâques ! Encore merci et à l'année prochaine ? » (A., 46 ans).

« Christ est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité ! Un immense merci pour cet accompagnement jour après jour en cette période si particulière. Merci à tous ceux qui ont témoigné de ce qu’ils vivaient. Nous ne nous sommes jamais sentis seuls. Que de points communs entre chacun. Les difficultés, les joies... Finalement, nous sommes vraiment faits de la même pâte et le combat est présent pour tous. Mais le Christ nous aime tels que nous sommes, il a pris tous nos péchés et Il est ressuscité ! Merci à tous et très belle fête de Pâques ! » (V., 60 ans).