Carême 2020 : notre lettre de liaison n°11
Belle porte 2 copie

Samedi de la 1ère semaine de Carême

Bonjour à tous !

Pour ceux qui comptent, déjà 10 jours de jeûne « au compteur ».
Attention de ne pas en faire un exploit : ce serait tomber dans l’orgueil et manquer l’esprit du carême. Certains nous ont d’ailleurs confessé que jeûner le samedi soir leur est plus difficile que d’autres soirs, tant « on se sent » déjà dimanche ! Courage !
P. Pierre AMAR

Des saints en pénitence

Un jour de trouble et l’indécision, saint Ignace de Loyola se souvint de l'histoire d'un saint qui, pour obtenir de Dieu une chose qu'il désirait ardemment, resta sans manger plusieurs jours jusqu'à ce qu'il l'eût obtenue. Ignace résolut d'en faire autant, se disant qu'il ne mangerait et ne boirait rien, tant que Dieu ne l’exaucerait pas. De toute la semaine, il ne prit pas une bouchée, sans manquer de faire ses exercices habituels, d'aller aux offices et de faire son oraison à genoux, même à minuit. Le dimanche suivant, jour où il devait se confesser, il raconta à son confesseur - comme il en avait l'habitude - comment il n'avait absolument rien mangé de toute la semaine. Le confesseur lui ordonna alors de cesser immédiatement ce jeûne… (à retrouver dans le « Récit du Pèlerin » d’Ignace de Loyola, Editions Salvator).

Morale de cette histoire : les saints ne sont pas toujours très prudents !

La Parole du jour

Vous avez été plusieurs à nous demander une prière qui pourrait nous rassembler. En voici une, sans obligation !

Seigneur,
Dispose mon cœur pour que je sois pur devant toi,
et que je sois conduit par ton Esprit Saint.
C’est toi que je veux chercher dans ce jeûne,
Toi le Sauveur de mon âme, dont j’attends le retour dans la gloire !

Tu as dit : « Cherchez et vous trouverez ».
Remplis toujours plus mon cœur de ton Esprit,
Comble aussi celui de mes frères qui jeûnent avec moi.
Je te prie pour notre communauté, pour ma famille et pour l’Eglise.

Seigneur, en ces moments de jeûne et de prière,
travaille mon cœur en profondeur, purifie-le, sanctifie-le,
montre-moi le chemin, révèle ta volonté,
accorde-moi ta grâce et manifeste ta présence.

Me voici devant toi : entends ma prière et exauce-la au nom de Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur, amen !


Entre nous

Merci pour vos très nombreux témoignages ! Nous vous en donnerons un petit florilège dans les prochains jours. Personne d’entre nous ne rencontre de franche opposition dans l’humble explication missionnaire de son choix de Carême, mais il semble y avoir un point commun : il reste difficile de témoigner de ce jeûne longue durée auprès des cathos eux-mêmes. Nul n’est prophète en son pays…

A demain, dimanche, pour d'autres nouvelles !